Qui a des oreilles, saches que c’est pour écouter et entendre ;

Des yeux pour voir, surtout pour regarder ;

Un nez pour capter les odeurs, les apprécier ou pas ;

Un palais « royal » pour goûter et se laisser tenter si ça plait ;

Une peau pour accepter de la laisser caresser par une brise légère, les mains fermes d’un masseur, douces d’un amour… et aimer cela ou non !

Nos sens nous ouvrent les fenêtres sur le monde. Mais ce « Nous » qu’il soit de modestie ou de majesté est-ce bien « je » avec le moins d’a priori, de tabous, de préjugés, d’idées conditionnées possibles ou ce « je » qui en fait n’est qu’un autre par rapport à celui qu’il aurait pu devenir dans des conditions éducatives et de vie, autres.

Travailler sur soi au quotidien, ouvrir les yeux tout grands, gratter progressivement les crèmes anesthésiantes, réveiller les sens, remettre en question ses comportements, pour se rapprocher un peu plus chaque jour de la personne singulière que nous sommes et qui n’est cachée nulle part ailleurs que dans notre cœur.

P1190608

 

P1190616 (2)

Cru du jour (2)

 

L'exposition des oeuvres, dans un premier temps, église d'Assenois a été transférée dans la Galerie, le Cru du Jour.