Actualité José HUBERT

30 octobre 2017

ON A TOUS QUELQUE CHOSE D'HELENA, la petite princesse: présentation à AUBRIVES le dimanche 05 novembre.

ON A TOUS QUELQUE CHOSE D'HELENA, la petite princesse.

Roman.

Histoires vécues, entendues, vraisemblables qui touchent chacun... ce roman est inspiré de faits réels qui se mêlent et se teintent d'imaginaire, pour créer une histoire qui tient le lecteur en haleine.

Roman à connotation psychologique qui peut nous en apprendre un peu plus sur l'existence de tout un chacun.

Posté par josehubert à 10:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]


08 octobre 2017

Cabaret littéraire à DOISCHE

CABARET P1070956

Histoires vécues, entendues, vraisemblables qui touchent chacun... ce roman est inspiré de faits réels qui se mêlent et se teintent d'imaginaire, pour créer une histoire qui tient le lecteur en haleine.

Roman à connotation psychologique qui peut nous en apprendre un peu plus sur l'existence de tout un chacun.

Posté par josehubert à 14:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

EXPOSITION :"COURIR APRES SON OMBRE" du 10 octobre au 10 novembre 2017 à ASSENOIS

Galerie « Le Cru du Jour »

54 rue de la Gaume, Assenois (Léglise)

Tél : 063/43 31 41

Exposition du 10 octobre jusqu'au 10 novembre 2017

José HUBERT

« Courir après son ombre »

A certains moments, on peut accepter d’être confronté à son ombre. Celle-ci constitue une perspective différente qui génère en outre une autre représentation : « C’est moi ? Non ! C’est une représentation de moi, et plus encore la représentation que je me fais de la représentation de moi ». 

Alors : « Après quoi je cours dans la vie ? à l’instar de l’ombre qui précède le cycliste et qu’il ne rattrapera jamais ».

 Une ancienne épicerie de village accueille aujourd'hui des artistes locaux ou internationaux dans ce lieu original du pays de la forêt d'Anlier.

Éliane Roiseux est la maitresse des lieux. Si sa galerie s'appelle "Au cru du jour", c'est parce que, quelquefois, à l'occasion d'un vernissage ou d'un concert, elle vous fait découvrir quelques bons vins à déguster en même temps que vous faites de belles découvertes artistiques.

Si vous passez par-là et que votre envie est de faire une halte artistique, téléphonez à la propriétaire : 063/43 31 41

https://www.kizoa.fr/Movie-Maker/d143060257k5346657o1/galerie-le-cru-du-jour-assenois-du-10102017-au-1011-jos%C3%A9-hubert-pr%C3%A9sente-courir-apr%C3%A8s-son-ombre

(Ouvert en général à partir de 14 h.)

P1100126 (2)

Composition josé P1070683

DSC_2240 (3)

MOLTENI DENIER 2 P1070580

P1100117 (3)

Posté par josehubert à 09:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 septembre 2017

CABARETS LITTERAIRES DOISCHE le 26 octobre au foyer culturel à 19 h.

ON A TOUS QUELQUE CHOSE D'HELENA, LA PETITE PRINCESSE

Histoires vécues, entendues, vraisemblables qui touchent chacun... ce roman est inspiré de faits réels qui se mêlent et se teintent d'imaginaire, pour créer une histoire qui tient le lecteur en haleine.

Commande chez un bon libraire ou l'Harmattan, Paris

Posté par josehubert à 15:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]


07 mai 2017

Le premier roman de José HUBERT : "On a tous quelque chose d'Héléna, la petite princesse" Mai 2017

Un roman dont l'intrigue se déroule en partie dans le milieu médical:

"ON A TOUS QUELQUE CHOSE D'HÉLÉNA, LA PETITE PRINCESSE"

Roman à connotation psychologique qui peut nous en apprendre un peu plus sur l'existence de tout un chacun.

P1090687

ROMAN AVENIR P1090717

208 pages, paru début mai 2017, 20 €, commande chez votre libraire (ou à défaut 00 32 496 952 413).

Edition l'Harmattan, Paris 

Un roman dont l'histoire a l'odeur de l'air respiré dans le milieu médical.

    Julien est infirmier. Anxieux, il confie ses secrets à son meilleur ami. Ses propos débordent largement sur les problèmes d'Andrée-Agnès, son épouse, et Héléna, une infirmière, en passe de se marier avec Gérard, un chirurgien réputé, qui va divorcer.

    Frustrée dans son enfance, la première porte en elle un fond d'amertume coloré de révolte. Peu après son mariage, la seconde, fragile, va être confrontée à des sentiments quasi identiques.

   Le chirurgien qui s'implique sans compter dans sa vie professionnelle est-il heureux ? Comment se comporte-t-il dans son cercle familial ?

    Un souffle de convoitise, de haine et de vengeance anime l'air ambiant. 

    Les couples vont-ils résister à ces épreuves ?

    On sent précisément dans ce roman l'air qui anime les intrigues des services hospitaliers : les discussions entre collègues lors des pauses en tisanerie, l'attitude du grand patron, le face à face avec la vie, la maladie.

    Un roman bouleversant à bien des égards.

José HUBERT, Docteur en Kinésithérapie et Réadaptation, Maître de Stage à l’Université Libre de Bruxelles, enseignant, sophrologue, conférencier, s’est spécialisé dans le domaine des thérapies psychocorporellesIl a publié plusieurs livres et articles spécialisés, dont L’intelligence du caché (MdV éditeur) et Guérir de se soigner (Socrate, Promarex). En 2013, il a ouvert une galerie d’art et, récemment, présenté sa première exposition de peinture personnelle. C’est son premier roman.

Renseignements : 00 32 496 952 413   

Le roman envisagé sous un regard plus général.

      L’histoire relatée dans ce roman se déroule en partie dans le milieu médical.

    Julien est infirmier. En proie à de l’anxiété diffuse, il confie ses secrets à son meilleur ami. Ses propos débordent largement sur le vécu de son entourage : surtout, Andrée-Agnès, sa femme et Héléna, une connaissance.

    Les deux femmes ont vécu une enfance et une adolescence dorées, à l’abri d’influences qui ont nié une partie non négligeable de la réalité. Andrée-Agnès s’en est sortie frustrée, envieuse. Quant à Héléna elle devint timide, fragile. Adultes, elles sont instables sur le plan psychologique : l’une, hystérique, légèrement perverse, adore théâtraliser sa vie ; l’autre, engluée dans un certain conformisme, rêve de bâtir la famille idéale.

       Et elles vont se rencontrer.

    Andrée-Agnès est mariée avec Julien. Héléna est en passe de le faire avec Gérard, un chirurgien réputé, divorcé. Frustrée, la première porte en elle un fond d’amertume coloré de révolte. Rabaissée, bafouée, peu après son mariage, la seconde va être confrontée à des sentiments quasi identiques.

     Un souffle d’hypocrisie, de haine et de vengeance anime l’air ambiant, mais aussi de révolte et de démission.

      Une des femmes va distiller de l’intrigue, donc une certaine souffrance, dans le quotidien des deux couples ? L’autre va-t-elle résister à toutes ces épreuves déchirantes qui s’attaquent à ses idéaux ? Qui va s’en sortir ? Qui va démissionner ? Qui va tirer des enseignements de cette histoire pathétique ?

      Ce roman pourrait sans doute être qualifié de psychologique, il interpellera le lecteur sur les orientations de sa propre vie

LIVRES_Jos__HUBERT

Posté par josehubert à 10:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 janvier 2017

"OMBRES, REVERIES, PHANTASMES" exposition du 18/02 au 18/03 2017, maison du tourisme COUVIN

AFFICHE_nouvelle_EXPOSITION_peinturesCARTON_

INVITATION_Maison_du_Tourisme_Couvin__222

Ombres, Fantaisies et Phantasmes : "Courir après son ombre ! »

 Mes sorties à vélo m’offrent des découvertes étonnantes dans le rapport au réel et à soi-même, mais aussi à travers des environnements très diversifiés dont j’abstrais certaines composantes – lignes, courbes, ombres…

 Le réel, la réalité dans les séries en cours : « Ombres, Fantaisies et Phantasmes : courir après son ombre… »

 Les fondements de cette interpellation – « Courir après son ombre… » –  se trouvent dans ce qui apparaît au cycliste attentif : l’ombre qu’il génère quand le soleil l’éclaire.

 e cycliste – qu’on peut assimiler à n’importe quel être humain en évolution dans d’autres circonstances de vie ;  il n’est plus un simple piéton, une sorte de coquille vide –  se fait une certaine image physique et psychique de lui-même. A certains moments, il peut accepter d’être confronté à son ombre. Celle-ci constitue une perspective différente qui génère en outre une autre représentation : « C’est moi ? Non ! C’est une représentation de moi, et plus encore la représentation que je me fais de la représentation de moi. » Bien sûr Magritte et sa pipe ne sont pas loin : la réflexion est quelque peu prolongée.

 En plus, une sorte de rêverie se met parfois en action et à l’extrême des questions existentielles peuvent émerger :

Après quoi je cours dans la vie ? à l’instar de l’ombre qui précède le cycliste et qu’il ne rattrapera jamais ".

 Celui qui court (roule, marche) sur le chemin de la vie, attiré par la lumière, ne s’épuise plus à essayer de courir inutilement dans le but de rattraper son ombre.

Posté par josehubert à 23:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 octobre 2016

Courir après son ombre!

"Celui qui marche sur le chemin de la vie, attiré par la lumière, ne s’épuise plus à essayer de courir inutilement après son ombre." José HUBERT

 

Posté par josehubert à 22:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 mars 2016

GESTION DU STRESS. Conférence et atelier.

 

P10607632

Conférence

COMMENT GERER LE STRESS

Organisation : Asbl la JONCQUIERE. Animateur : José HUBERT, Docteur en Kinésithérapie, sophrologue, somatothérapeute

Le stress: comment gérer?

Vendredi 18 mars, 19 h 30

Atelier

Apprentissage des techniques de gestion du stress: relaxation, sophrologie adaptée, auto hypnose

Samedi 19 mars, 9h - 12 h (maximum 10 participants)

VAUCELLES (DOISCHE) à 4 km de VIREUX, à 10 km de GIVET
79, rue du Moulin
dans les locaux de la Galerie d'Art des Collines

Logement et tourisme dans la région (frontière franco-belge), n'hésitez pas à demander les renseignements.

Réservation et renseignements : 00 32 496 952 413

Le stress recoupe un ensemble de réponses psychologiques et physiques à des "agressions" extérieures : n'y a-t-il pas intérêt à le gérer de façon positive ?

Alors son vécu peut être modulé ; une juste dose de stress devient même un moteur efficace dans la voie d'un épanouissement personnel, partagé avec ceux qu'on désire accepter dans sa sphère familiale et sociale.

La notion de choix s'avère crucial : celui de ses propres réactions, celui de l'environnement dans lequel on accepte de vivre momentanément ou définitivement. 
Des approches philosophiques du bonheur, ou du moins du mieux-être, en tout cas de la sagesse, existent, et des techniques qui ont fait leur preuve apparaissent en tant que facilitateurs.

La théorie ne suffit pas, le tout est à expérimenter

Posté par josehubert à 08:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]