Actualité José HUBERT

21 février 2021

Pour « EN AVOIR LE CŒUR NET »

Pour « EN AVOIR LE CŒUR NET »
Au début des années 60, j’ai entendu, dans mon petit village de Le Brûly, un de mes voisins, Jacques L., affirmer qu’Annie Cordy avait une résidence à Oignies et y passait de temps en temps des jours de vacances. A l’époque, ça m’a subjugué. Pour en avoir le cœur net, ce dimanche, de passage à vélo, j’ai interrogé un vieil homme du village qui respirait le beau temps et l’air pur. Une belle rencontre : il m’a même parlé de personnes de mon village natal et confirmé les faits avec détails.
« Demandez et vous recevrez ; cherchez et vous trouverez ; frappez et l'on vous ouvrira la porte. Car quiconque demande reçoit, qui cherche trouve et l'on ouvre la porte à qui frappe. » Matthieu.
J’en profite pour « affirmer » que cela me semble important de poser des actes par rapport à son passé pour EN AVOIR LE CŒUR NET et c’est d’ailleurs Jacques Brel qui affirmait que dans la vie il vaut mieux avoir des remords que des REGRETS. Je pense notamment qu’il est fondamental d’interroger ses propres racines quand il est encore temps, c’est sur l’histoire du passé revisitée, recadrée, réaménagée en termes de sens que se construit le présent, socle solide ou non du futur. A méditer.
P.S. Dans la langue française, le "cœur" a toujours symbolisé le siège des états d'âme et des pressentiments. "En avoir le cœur net" correspond donc à savoir clairement à quoi s'en tenir, à ne plus se faire d'idées.
La lumière est au bout du tunnel. Photos J.H © . Vaucelles ce 21/02/2021.

P1270550 (2)

P1270552 (2)

P1270555 (2)

Posté par josehubert à 22:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]


19 février 2021

UNE RESSEMBLANCE TOUCHANTE UNIQUEMENT PAR SON ASPECT EXTERIEUR.

Exploitation minière… exploitation humaine.
UNE RESSEMBLANCE TOUCHANTE UNIQUEMENT PAR SON ASPECT EXTERIEUR.
La puissance de la nature (photo 1, à 50 km de Charleroi).
A Vaucelles et ailleurs, ce sont des monts, des collines.

P1270508 (2)

La force par le génie de l’être humain (photo 2, le terril du Boubier, sur la route de Châtelet).
Dans la région de Charleroi, ce sont des traces qui restent bien présentes à l’image des terrils : remonter le charbon des profondeurs pour un usage au quotidien, exposer la terre inutilisable en monts artificiels.
Mais à quel prix ? En tout cas aux dépens (au mépris), bien souvent, de la santé physique et psychologique de certains de ses semblables, et le plus grand nombre !

Boubier 97407056_10158078488859435_6241722868577599488_o

Hommage (photo 3).
A tous les mineurs qui ont transpiré à profusion et dont certains ont payé un prix inestimable en sueur, en sang, en qualité de vie et en durée d’existence. (J.H. à Montignies-sur-Sambre, acrylique sur toile 115 cm x 75).

P1270515 EDITION (2)

P.S. Article premier de la déclaration universelle des droits de l’homme.
Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

Posté par josehubert à 15:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 février 2021

Dans le brouillard, parfois : la vie ou l'existence.

"C'est le clair-obscur. (...). Je crois à la vérité, mais à l'opacité de la vérité." Pierre Mertens, p. 27, Arts Libre, 10/02/2021.

Sur les hauteurs de Treignes, le regard essaye de pénétrer le brouillard matinal (J.H. acrylique et laque sur toile 60 x 80 cm).

Une belle région de musées où celui d'Arthur Masson a révélé les comportements et habitude des villageois.

P1270482 EDITION (2)

Posté par josehubert à 11:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 février 2021

RESISTER

 
Contre vents et marées... et dans la neige, le piéton est de passage. Seul ou accompagné, il va, marchant, regardant la vie, droit dans les yeux, au présent, pour préparer un futur moins aléatoire.
La tendance actuelle est de le décapiter de la culture, mais il la tient bon, et résiste montrant qu'il est, et désire exister en fonction de ses propres aspirations débordant ses besoins primaires.
Sculpture, acier corten 40 cm x 19 cm.

P1270417 (2)

P1270419 (2)

P1270423 (2)

P1190548 (2)

Le capitalisme tue la culture, Marc Hubert, artiste carolo ( peinture, collection du Musée des beaux-arts Charleroi).

Posté par josehubert à 11:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 février 2021

Les différences, une richesse.

“Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu m’enrichis.”

Antoine de Saint-Exupéry, Citadelle.

Ce samedi 6/2/2021 sur la Meuse (Photos J.H. GSM Sony Xperia).

"Nous sommes tous différents, c’est la richesse de l’humanité ; parfois, les différences sont simplement plus visibles." Léon Laffut.

DSC_0043

DSC_0045

DSC_0041 Tolérance (2)

Posté par josehubert à 15:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]


24 janvier 2021

Pour une trace d'émerveillement

Pour une trace d'émerveillement (acrylique et laque sur toile 100 x 70 cm, 2021).

Un regard libéré d'un narcissisme pathologique, dans un rapport opposé au selfie, et au besoin de reconnaissance à n’importe quel prix.

« Je me vois d’où ça me regarde » J. Lacan.

 P.S. Toutefois, il faut savoir qu’il existe une confusion entre « un narcissisme sain, positif – l’estime de soi –, qui permet d'avoir suffisamment confiance en soi, pour s'affirmer, et le narcissisme pathologique, qui consiste à se mettre en avant de façon arrogante et souvent aux dépens des autres. » É. Roudinesco et M. Plon, Dictionnaire de la psychanalyse, 2011, p. 1048-1053 (dans Wikipédia).

 

P1270316 (2) copie pour édition

Vers le sommettrace d’un émerveillement, acrylique, laque sur toile, 100 x 70 cm, Mima modifié.

P1270348 (2)

« Admirative ». Trace d’un émerveillement à la Cité Miroir (modifié), acrylique, laque sur toile, 100 x 70 cm.

Posté par josehubert à 17:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 janvier 2021

Peintures fin 2020 et début 2021.

Peintures
fin 2020 :
« Li bia bouquet », (acrylique, huile sur toile, 100 x 70 cm). Signe voire symbole d'affection… aussi vis-à-vis de soi-même
et pour
le début 2021 :
« Bienveillance », (acrylique, huile, laque sur toile, 100 x 70 cm). Des actes gratuits, plus on en offre et plus on vit mieux et un peu plus vieux (des études l’ont prouvé).

P1270178 (2)

P1270198 (3)

Posté par josehubert à 23:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Mes derniers cyclistes 2021.

Mes derniers cyclistes 2021 :

Acrylique, laque, huile sur toile 70 x 80 cm.

P1270007 (2)

 

Acrylique sur papier 39 x 59,2 cm.

_1270083 (2)

 

Acrylique sur toile 50 x 70 cm.

_1270074 (2)

Posté par josehubert à 16:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 décembre 2020

2021 vous ouvre les bras.

2021 vous ouvre les bras.

Bonne fin de mois de décembre et surtout bon début pour toutes les années futures. J’espère que, quand vous étiez plus jeune, le mois de décembre – et surtout sa fin – était exceptionnel, émerveillant, et ne vous laissait pas sur votre faim... au niveau des cadeaux et surtout de l’amour autour de vous, sous votre toit protecteur.

Je vous souhaite un avenir coloré de vos couleurs préférées en sachant que le bonheur absolu est un leurre, ce qui n’est pas le cas de l’accumulation au jour le jour des petits moments d’émerveillement à apprécier avec tous les sens, dans tous les sens de notre passage entre deux rives, piéton de la vie que nous sommes tous, parfois seul ou tantôt accompagné.

Que votre existence soit pour le meilleur avec vos plus proches et tous les autres qui, à vos yeux, en valent votre regard, et le détour sur votre chemin de vie ! Et, en faisant pourtant preuve, à la fois, de force et de sagesse dans le passage de la pensée à l’action, on découvre aussi que le beau et bon se cachent parfois dans l'adversité à assumer, quand ça se présente, la vie n'étant pas à l'image d'un beau fleuve toujours tranquille.

C’est lors de ces moments de fragilité qu’il est intéressant de continuer à s’émerveiller d’une rencontre, d’un sourire, d’un rire, d’une larme, d’un ensemble de larmes qui forment les pleurs dans la peine ou la joie, d’une pluie bienfaisante quand l’atmosphère psychologique est trop sec, d’un clin d’œil, d’une courte ou longue activité de loisir physique et/ou intellectuelle, d’une tâche répétitive au quotidien, de la douce chaleur d’un bon bain, de la caresse d’une douche modulée en pression douce ou intense, d’une brise qui trouble le visage et aère la chevelure, du vent plus intense qui nous oblige à nous réorienter pour qu’il devienne porteur, du soleil qui nous éclaire quand notre intérieur s’assombrit et nous réchauffe quand on frisonne de peur, de la lune qui nous fait de temps en temps un clin d’œil discret qu’on remarque quand on est attentif, des étoiles brillantes qui nous font rêver tout en nous remettant à notre juste place, d’un petit matin frais, du jour, de la nuit, d’une parole d’un papa, d’une maman, même si ce n’est plus que dans des rêves, de l’acte amoureux qui conduit momentanément à ne plus faire qu’un – illusion des illusions, mais c’est déjà ça –, de la VIE, avant tout, pour la vivre donc en profiter tant et plus – encore et en corps – pendant qu’il est encore temps.

Je vous souhaite de belles journées qui ne vous laissent pas accrochés au passé et à ses problèmes, mais qui vous transportent, plus riches, d’expérience en expérience de vie, - aux enseignements authentiques, joyeux et positifs - vers le futur, sur votre chemin singulier que vous tracerez de votre persévérance et de votre courage, ensoleillés par des rires et des sourires en coin.

Émerveillement, vous avez dit émerveillement… oui j’ai répété émerveillement, avec encore et toujours « l’envie d’avoir envie ».

Je vous embrasse symboliquement.

José.

P.S. Le piéton, passant de et dans la vie, marchant, courant, roulant, volant parfois pour certains, ne doit-il pas préférer apprendre à abandonner progressivement son ombre derrière lui en décidant, non pas de se laisser être attiré par tout ce qui brille et aveugle, mais de s'orienter, éventuellement protégé par sa propre main ferme, vers la lumière qui révèle le bon mais aussi la médiocrité pour mieux apprécier la sagesse et la beauté ?

P1210938 (2)

Le piéton.

P1270144 (2)

 

Trace.

Posté par josehubert à 18:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 décembre 2020

GUERIR DE SE SOIGNER, un livre d'actualité.

GUERIR DE SE SOIGNER dans le contexte des discours actuels, parfois contradictoires et anxiogènes, en s’offrant des clés pour dépasser la réflexion habituelle, laisser place à l’imagination et à l’intuition pour provoquer des déclics libérant des ruminations et des peurs. Un beau cadeau pour la Noël.
COMMANDE
http://www.espace-socrate.com/.../16-guerir-de-se-soigner

P1270032 (2)

 

Posté par josehubert à 11:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]