Le calme revient toujours après la tempête, mais pendant celle-ci, il vaut mieux se protéger. Comme un oiseau qui se réfugie dans son nid, on doit chercher un abri sûr et solide.

Mais parfois, le vent se transforme en ouragan ou en tornade, et alors il faut affronter des forces plus puissantes et destructrices. Des vagues de souffles violents emportent tout sur leur passage, mais elles ne peuvent pas atteindre l’instinct et la volonté de vivre.

Et si nous avons la chance de connaître à l’avance l’arrivée de ces phénomènes, nous pouvons nous préparer et adopter la meilleure attitude possible. On peut alors anticiper le danger et prendre les mesures nécessaires pour limiter les dégâts.

Mais il existe aussi des catastrophes imprévisibles, comme les séismes, qui peuvent bouleverser notre monde en quelques secondes.

L’accalmie revient toujours, même après un tremblement de terre, aussi gravissime soit-il, mais il faut plus de courage, de persévérance, de patience, et d’ardeur au travail pour la reconstruction. On doit se relever des ruines et rebâtir une existence sur des fondations plus solides.

Si vous utilisez les mêmes capacités pour passer le cap dans les trois premiers cas de figure (tempête, ouragan, tornade), la durée de réaction responsable, bienfaisante et valorisante sera plus courte.

Quelle que soit la nature de l’épreuve que nous traversons, nous devons mobiliser nos ressources intérieures pour y faire face et en sortir plus forts.

Dans votre vie affective, sentimentale ou amoureuse actuelle, vivez-vous une tempête, un ouragan, une tornade, un séisme aussi intense qu’un tremblement de terre sur l’échelle de votre subjectivité singulière ?

N’oubliez jamais que dans toutes circonstances, on a besoin d’air pour vivre physiquement mais aussi pour respirer la liberté dans sa propre existence.

AIR, un mot, trois lettres :

« A », quel mot lié à la liberté commence par cette lettre pour vous ?

« I », quel terme judicieux est attaché à la même aspiration ?

« R », hé oui le « R » de AIR, ne serait-il pas la première lettre d’un mot qui doit parler à tout adulte, jeune ou âgé : Responsabilité ?

Bonne réflexion, et surtout bonne méditation dans un  espace intérieur où le corps et l’esprit se rencontrent et communient, en osant se regarder fixement dans son propre miroir. Texte ©José Hubert, photos : texte et composition de Tapiès, Bozar, Bruxelles.

TAPIES REFLEXION 20231024_155713

TAPIES CERVEAU 20231024_163547